Text Scroller
Tout citoyen, victime de violation de ses droits, peut désormais saisir la Commission Nationale des Droits de l’Homme du Mali « CNDH » Tel : +223 20 29 70 21 E-mail : cndhmali@yahoo.fr . La CNDH, l'institution nationale de droits de l'Homme du Mali La 4è édition de la Semaine des Droits de l'Homme: du 3 au 10 décembre 2015 Lancement officiel de la semaine des droits de l'homme le 3 décembre à 14H00 à l'Université des Sciences Juridiques et Politique de Bamako "USJPB"
Plan CNDH 2010-2014

Les Partenaires

 

Actu Vidéo

Get the Flash Player to see this player.

time2online Joomla Extensions: Simple Video Flash Player Module

Communiqué de presse conjoint : Ouverture de l'audience de confirmation des charges de Abou Tourab devant la CPI

CNDH

La Commission Nationale des Droits de l'Homme du Mali (CNDH) en partenariat avec l’Association Malienne des Droits de l’Homme (AMDH) et plusieurs autres organisations de défense des droits humains a participé le 29 février 2016 à une conférence de presse réclamant l’élargissement des charges retenues contre Ahmad Al Faqi Al Mahdi, alias Abou Tourab devant la Cour Pénale Internationale (CPI).

Communiqué de presse conjoint:

  • FIDH
  • AMDH
  • Association malienne des droits de l'Homme
  • WILDAF – Mali
  • AI-Amnesty International-Mali
  • Association DEME SO
  • AJM-Association des Juristes Maliennes
  • CCC-Collectif Cri de Coeur
  • APDF-Association pour le Progrès et le Développement des Femmes
  • TRIJEUD-Tribune Jeunes pour le Droit au Mali
  • CNDH-Commission Nationale des Droits de l’Homme

Paris, La Haye, Bamako, 29 février 2016 – Le 1er mars 2016 s'ouvre l'audience de confirmation des charges d’Ahmad Al Faqi Al Mahdi, alias Abou Tourab, devant la Cour pénale internationale (CPI). Al Faqi Al Mahdi, chef de la police islamique de Tombouctou au Mali, est accusé d’avoir détruit intentionnellement dix sites historiques et religieux à Tombouctou en 2012.

Lire la suite...

 

Renforcement des capacités des Hommes de droit sur les Violences Basées sur le Genre

L’hôtel Salam abrite depuis le Mardi 23 Février 2016, un atelier de formation des magistrats et des auxiliaires de justice de Bamako et Kati sur les violences basées sur le Genre (VBG). Cet atelier qui est financé par ONU Femmes réunit 60 participants qui plancheront sur les questions de violences basées sur le genre. Il durera trois jours du 23 au 25 Février 2016.

Lire la suite...

 

Semaine des Droits de l'Homme: La CNDH lance la 4è édition

La Commission Nationale des Droits de l’Homme (CNDH) a procédé au lancement officiel de la 4è édition de la traditionnelle Semaine Nationale des Droits de l’homme au Mali. C’était au cours d’une cérémonie organisée à la Faculté de Droit Privé de Bamako, le Jeudi 3 Décembre 2015.

Lire la suite...

 

Les pires pays du monde pour les travailleurs et les travailleuses

La Confédération syndicale internationale (CSI) a lancé, le mois dernier, son indice des droits dans le monde, à Genève, lors de la Conférence internationale du travail.
L’Indice CSI des droits dans le monde en 2015 présente les pires pays et Régions du monde pour les travailleurs, du fait de la détérioration des droits et de la hausse du travail précaire, dangereux et informel. La protection des droits Fondamentaux des travailleurs est plus indispensable que jamais.
En effet, la Confédération syndicale internationale (CSI) recueille, depuis plus de 30 ans, des données sur les violations des droits syndicaux dans le monde. Pour la deuxième année consécutive, la CSI a exposé ses conclusions dans l’Indice des droits dans le monde, présentant un aperçu afin que les gouvernements et les entreprises puissent vérifier la manière dont leurs législations et chaînes d'approvisionnement se sont détériorées ou améliorées au cours des 12 derniers mois.
Selon l’Indice des droits dans le monde en 2015, les dix pires pays au monde pour les travailleurs et les travailleuses sont l’Arabie saoudite, le Belarus, la Chine, la Colombie, l’Égypte, les Émirats arabes unis, le Guatemala, le Pakistan, le Qatar et le Swaziland.

Lire la suite...

 

Lettre aux sénégalais d’un rescapé des prisons de Hissène Habré

Chers amis sénégalais,

Je suis Souleymane Guengueng, rescapé des prisons de l’ancien dictateur du Tchad Hissène Habré.

Pendant 2 ½ ans en prison, j’ai vu des douzaines de mes codétenus mourir de tortures et de maladies devant moi. Du fond de cette folie, j’ai juré devant Dieu que si je sortais vivant, je me battrais pour que mes bourreaux soient traduits en justice. Avec mes camarades, nous avons entrepris ce que les journaux ont appelé « une des campagnes les plus patientes et tenaces au monde en faveur de la justice ».

Comme vous le savez, Hissène Habré va être jugé à partir du 20 juillet au Sénégal par une juridiction spéciale créée avec l’Union africaine. Nous remercions sincèrement le peuple sénégalais de nous avoir ouvert la voie à la justice.

Lire la suite...

 
Plus d'articles...
Recherche
La Présidente

Maitre Kadidia Sangaré Coulibaly

Rapports Annuels

Semaine des DH